Document sans nom
 
 
 


 
 
 


Définition

Le diabète gestationnel est défini comme une intolérance au glucose de sévérité variable diagnostiquée pour la première fois pendant la grossesse, quelque soit le terme de cette grossesse, le diagnostic est généralement fait entre la 24 et 28 ème SA (6 ème mois).

Les facteurs de risque de diabète gestationnel sont :

  • l'âge maternel (> 30 ou 35 ans)
  • le surpoids maternel avant la grossesse (BMI > 25 kg/m 2)
  • la prise de poids excessive pendant la grossesse
  • l'origine ethnique
  • les antécédents familiaux de diabète
  • les antécédents de diabète gestationnel ou de macrosomie
  • les antécédents d'hypertension artérielle

Complications du diabète gestationnel :

  • Immédiates : il s'agit le plus souvent d'une hyperglycémie développée au 2 ème trimestre de la grossesse. Il n'existe donc pas de malformation fœtale avec pour risque principal, la macrosomie. La macrosomie est définie par un poids de naissance supérieur à 4 kg,
  • A long terme : le risque de diabète de type 2 chez la mère est de 20 à 50 % des cas. Pour l'enfant, le risque est une obésité d'une part et un diabète de type 2 d'autre part.

Diagnostic et dépistage du diabète gestationnel :

C'est la seule situation où l'HGPO a encore sa place. Ce test utilise soit 50, 75 ou 100 g de glucose avec une prise de glycémie 1h aprés.

Cependant, une glycémie à jeun supérieure ou égale à 1 g/l et/ou post-prandiale supérieure à 1,40 g/l, est anormale et doit déboucher sur une prise en charge thérapeutique à base de diététique et/ou d'insulinothérapie.

Surveillance de la grossesse :

  • Diététique : la plupart des diabètes gestationnels sont traités par régime seul. L'apport calorique va de 2 000 à 1 500 kcal/j
  • Insulinothérapie : en l'absence de facteur de risque de macrosomie ou de problème obstétrical (HTA gravidique notamment) et après 2 semaines de régime fractionné, l'insulinothérapie est instituée si la glycémie à jeun ≥ 1,05 g/l et/ou la glycémie 90 minutes après le repas ≥ 1,40 g/l. S'il existe un ou plusieurs facteurs de risque, l'insulinothérapie est instituée si la glycémie à jeun est ≥ 0,9 g/l et/ou la glycémie postprandiale ≥ 1,20 g/l malgré la diététique.
  • Suivi obstétrical
 
 
   
 
Copyright © 2007 Dr Dembri Khalid Tous droits réservés