Document sans nom
 
 
 


 
 
 


LA MENOPAUSE, UNE ETAPE DE LA VIE

LA MENOPAUSE

La ménopause, est l'arrêt des règles. Lors de la ménopause la femme ne possède plus suffisamment de follicules car ceux-ci ont été soit utilisés pour le cycle ovarien soit les cellules folliculaires ont dégénéré par le phénomène d'atrésie folliculaire. On la divise en plusieurs étapes :

  • péri ménopause : période d'irrégularités des cycles menstruels précédant la ménopause et l'année qui suit l'arrêt apparent des règles ;
  • post-ménopause (ménopause confirmée)

Pré ménopause

C'est la période de dépression des ovaires qui entraîne soit une insuffisance en progestérone seule soit accompagnée d'une insuffisance en œstrogènes. Dans ce dernier cas il existe une aménorrhée (absence de règles) avec des bouffées de chaleur ; si par contre il y a encore une sécrétion œstrogénique, les troubles sont :

    • sensation de ventre gonflé
    • caractère instable, insomnie, dépression, anxiété
    • maux de tête
    • tensions mammaires
    • Troubles du cycle menstruel :
    • cycle court ou plus long
    • métrorragie (écoulement hors des règles), méno-métrorragie

Post-ménopause

Elle se définit comme l'absence de règle depuis plus d'un an.

L'insuffisance en œstrogènes entraîne d'abord :

  • sécheresse vaginale
  • troubles psychologiques mineurs (dépression, asthénie, insomnie, diminution de la libido, etc.)
  • bouffées de chaleurs et sueurs nocturnes
  • aménorrhée définitive : arrêt des règles définitif

Plus tard, les organes génitaux (vagin, vulve, utérus) s'atrophient, ainsi que les glandes mammaires, avec accentuation du prolapsus.

Tous ces symptômes ne sont que des inconvénients. Les risques sont l'ostéoporose (la perte osseuse s'accentue à la ménopause) et l'augmentation des maladies cardio-vasculaires.

Il faut noter que la prise de poids n'est pas due à la ménopause proprement dite mais à la baisse importante du métabolisme de base qui intervient à peu près à la même période

Traitement

Depuis une trentaine d'années, il existe un traitement hormonal substitutif de la ménopause. Ce traitement permet de compenser l'insuffisance des sécrétions ovariennes d'œstrogènes et de progestérone responsable de troubles à court et à long terme.

Il faut cependant préciser que ce traitement n'est pas sans danger ! En effet, certaines études concluraient à l'augmentation du risque de cancer en cas de prise d'hormones de substitutions.

 
 
   
 
Copyright © 2007 Dr Dembri Khalid Tous droits réservés