Document sans nom
 
 
 


 
 
 


« MAIGRIR, OUI, MAIS MAIGRIR EN FORME  »

OBESITE…MALADIE DU SIECLE.

IL YA BEAUCOUP DE PRESOMPTIONS A REDIGER CET ARTICLE, RIEN DE PLUS DIFFICILE A RESUMER SANS DEFORMER UNE SITUATION PREOCCUPANTE, UNE CONFUSION PRESQUE TOTALE.

L’INCOMPREHENSION DES PERSONNES OBESES ET LA DIFFICULTE A GERER CETTE MALADIE (FACTEURS GENETIQUES-NUTRITIONNELS-COMPORTEMENTAUX -ENVIRONNEMENTAUX - ET MOTIVATIONNELS), NOUS POUSSE A CONSERVER UN ESPOIR DE FAIRE BIEN PLUS ET BIEN MIEUX.

SI LE SURPOIDS ENTRAINE DES COMPLICATIONS CARDIOVASCULAIRES, METABOLIQUES, RESPIRATOIRES OU CONSTITUE UN FACTEUR AGGRAVANT D’UNE PATHOLOGIE SOUS-JACENTE (CARDIOPATHIE, DIABETE, ARTHROSE…..), DE PLUS, VOUS VOUS POSEZ DES QUESTIONS SUR VOTRE ALIMENTATION ? COMMENT CONCILIER ALORS LES HABITUDES DE VIE AVEC LE REGIME APPREHENDE.

MAIS LE VOLET ESTHETIQUE RESTE LE PLUS SOUVENT PRIORITAIRE :

QUELLE IMAGE LA PERSONNE A-T-ELLE D’ELLE MEME ? QUELLE IMAGE PENSE-T-ELLE DONNER AUX AUTRES ? CE POIDS PERMET-IL AU SUJET DE SE DEPLACER AISEMENT, DANSER…… ? .

LE MEDECIN DECIDE ALORS DE VOUS FAIRE MAIGRIR POUR DES RAISONS DE SANTE. L’OBJECTIF ETANT DE PERDRE QUELQUES KILOS, CELUI-CI NE DOIT PAS ETRE TROP AMBITIEUX AU RISQUE D’ETRE DIFFICILE A ATTEINDRE ET CONDUIRE AU DECOURAGEMENT ET A L’ECHEC. IL FAUT DONC, SAVOIR RESTER PRUDENT. IL EST EGALEMENT IMPORTANT DE SAVOIR SI LA PERTE DE POIDS DOIT ETRE RAPIDE SOIT POUR DES RAISONS DE SANTE, SOIT POUR LA MOTIVATION DU PATIENT.

IL CONVIENT ENFIN, D’EXPLIQUER QUE LA PRINCIPALE PROBLEMATIQUE EST LE LONG TERME, C’EST A DIRE LA CONSOLIDATION ET LA STABILISATION DU POIDS ATTEINT.

NOTRE OPTIQUE EST D’ENONCER DES PRINCIPES ET DES REGLES POUR MAIGRIR ET IL APPARTIENT AU PATIENT DE SE LES APPROPRIER ET LES TRANSFORMER EN RESPECTANT EVENTUELLEMENT LES GRANDS PRINCIPES DE BASE :

LES ALIMENTS DECONSEILLES NE SONT PAS INTERDITS. LEUR CONSOMMATION VA JUSTE RALENTIR LA PERTE DE POIDS.

ET POUR EXPLIQUER CELA, NOUS UTILISONS SOUVENT LA METAPHORE SUIVANTE : CONNAISSANT SON RYTHME DE MARCHE, ON SE FIXE COMME OBJECTIF D’ATTEINDRE LA MAISON DES PARENTS EN UNE HEURE, MAIS EN CHEMIN, ON S’ARRETE POUR BAVARDER AVEC DES AMIS ET L’ON ARRIVE PLUS TARD QUE PREVU. CE N’EST PAS GRAVE, LA PROMENADE N’EN A ETE QUE PLUS AGREABLE ET L’ON ARRIVE EN MEILLEURE FORME.

IL EST DONC ESSENTIEL DE NE PAS CULPABILISER LES GENS S’ILS CRAQUENT ET MANGENT UNE PATISSERIE OU FONT UN TRES BON REPAS. AU CONTRAIRE, QU’ILS LE DEGUSTENT ET REPRENNENT ENSUITE LE REGIME.

MAIGRIR N’EST PAS UN PARCOURS DU COMBATTANT VOUE SYSTEMATIQUEMENT A L’ECHEC. UN PROGRAMME PERSONNALISE, ADAPTE AU MODE DE VIE ET EVOLUTIF EN FONCTION DU VECU DU PATIENT PERMET BIEN SOUVENT D’OBTENIR DES RESULTATS SATISFAISANTS TANT EN TERME DE FORME ET D’IMAGE CORPORELLE POUR LA PERSONNE QU’EN TERME MEDICAL.

DES RECETTES MIRACLES FLEURISSENT DANS LA PRESSE GRAND PUBLIC AVEC DES RESULTATS PLUS OU MOINS HEUREUX, TELS LES SUBSTITUTS DE REPAS SANS AUCUN ALIMENT VRAIS (HERBA-LIFE PAR EXEMPLE..) QUI ONT UN EFFET PSYCHOLOGIQUE NEGATIF PUISQU’ILS EXPOSENT A LA NON CONSERVATION DU PLAISIR A MANGER ET L’ABSENCE DE LA DIMENSION CONVIVIALE DES REPAS, ET VA A L’ENCONTRE DE LA VOLONTE D’AMELIORER LES REPAS DITS CLASSIQUES, MAIS AUSSI SUPPRIMENT UNE ETAPE IMPORATANTE ET OBLIGATOIRE DE LA DIGESTION QU’EST LA MASTICATION ET LE PHENOMENE HORMONAL QUI L’ACCOMPAGNE.

OR LE VOLUME DES ALIMENTS OCCUPES DANS L’ESTOMAC PERMET AU PATIENT D’ETRE PLUS RASSASIE ET DE LE RESTER PLUS LONGTEMPS.

ENFIN, A L’ARRET DES SUBSTITUTS DE REPAS, LES PATIENTS SONT DEMUNIS ET REPRENNENT BIEN SOUVENT DU POIDS ; CE QUI RENDRA PLUS DIFFICILE UNE NOUVELLE TENTATIVE D’AMAIGRISSEMENT.

CHOISIR LA SOLUTION D’UN REGIME EQUILIBRE PERMET D’ASSOUVIR VOTRE FAIM, DE CONSERVER VOTRE APPETIT TOUT EN MENANT UNE VIE NORMALE, SANS FATIGUE : « MAIGRIR, OUI, MAIS MAIGRIR EN FORME » DOIT ETRE VOTRE DEVISE.

UNE ALIMENTATION ADAPTEE A VOTRE MODE DE VIE PEUT PARAITRE DIFFICILE A REALISER MAIS PLUS PAYANTE A LONG TERME, IL S’AGIT AU FAIT D’UNE REEDUCATION DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE QUI PERMET UNE PERTE DE POIDS PLUS LENTE MAIS DURABLE.

 
 
   
 
Copyright © 2007 Dr Dembri Khalid Tous droits réservés