Document sans nom
 
 
 


 
 
 


Dans les pays développés, la rétinopathie diabétique reste la première cause de cécité chez les sujets de 20 à 60 ans. 2 % des diabétiques deviennent aveugles et 10 % deviennent mal voyants. Le traitement de la rétinopathie diabétique a été radicalement transformé par la photocoagulation au laser dont les indications sont aujourd'hui précisées.

La rétinopathie est la conséquence d'une hyperglycémie chronique. Sa survenue est corrélée à la durée du diabète et au degré d'équilibre glycémique.L'hypertension artérielle est un facteur aggravant majeur de la rétinopathie diabétique.

Evolution :

On peut proposer la classification simplifiée suivante de la rétinopathie diabétique :

  1. Pas de rétinopathie
  2. Rétinopathie diabétique non proliférante :
  3. Rétinopathie pré-proliférante :
  4. Rétinopathie proliférante
  5. Maculopathie

A noter une autre complication ophtalmologique fréquente du diabète, indépendante de l'existence d'une rétinopathie : la cataracte.

Traitements :

Le traitement du diabète et le traitement de l'hypertension artérielle sont les meilleurs traitements préventifs de la rétinopathie diabétique. Lorsqu'il existe une rétinopathie évolutive, ils sont indiqués en complément du traitement ophtalmologique.

Le traitement par laser a deux indications :

1 ère indication

La photocoagulation pan rétinienne est indiquée lorsqu'il existe une rétinopathie proliférante débutante, avant la survenue d'une prolifération prérétinienne responsable d'hémorragies.

2 ème indication

La maculopathie oedémateuse. Il peut s'agir d'une photocoagulation des exsudats en couronne siégeant au pôle postérieur. Le traitement est alors peu dangereux.
 
 
   
 
Copyright © 2007 Dr Dembri Khalid Tous droits réservés