Document sans nom
 
 
 


 
 
 


Le traitement du diabète type I repose sur l’insulinothérapie :

Il est maintenant bien démontré qu'un bon équilibre glycémique (HbA1C < 7 % pour une normale de 4 à 5,6, soit une glycémie moyenne inférieure à 1,50 g/l) permet de prévenir l'apparition des complications sévères de microangiopathie (rétinopathie, glomérulopathie et neuropathie). Pour ce faire, les schémas d'insulinothérapie actuellement proposés visent à reproduire l'insulino-sécrétion physiologique.. La plupart des diabétologues ont donc adopté un schéma dit « basal bolus »

Insulines commerciales et conservation :

Les différentes insulines commerciales

Principales préparations

Délai d'action

Durée d'action

Insulines rapides
Rapide - Insuman
Actrapid Humaine (HM)
Ordinaire (Orgasuline,
Umuline, Insuman)
Analogue rapide (Humalog)

 
15 à 30 minutes
 
 
 
5 minutes

 
4 à 6 heures
 
 
 
3 heures

Insulines semi-retard
NPH
Umuline
Insulatard
Insuman
Monotard humaine
Semi-Lente amorphe

 
1 heure 30 minutes
 
 
 
1 heure 30 minutes
1 heure

 
12 à 16 heures
 
 
 
14 à 18 heures
10 à 12 heures

Insulines retard
Umuline Zinc Composée
Durasuline
IPZ
Ultratard Humaine
Umuline Zinc

 
1 heure 30  minutes
1  heure
3  heures
2 heures
2 heures

 
20 à 24 heures
24 heures
24 heures
24 à 28 heures
24 à 28 heures

Mélange de différentes
insulines

Insuman intermédiaire
  25 % Rapide
  75 % NPH
Mixtard 50
  50 % Actrapid
  50 % Insulatard
Mixtard 10-20-30-40
Profil 10-20-30-40
  (Umuline)
Orgasuline 30 -70

 
 
15 à 30 minutes
 
 
15 à 30 minutes
 
 
15 à 30 minutes
15 à 30 minutes
 
15 à 30 minutes

 
 
12 à 16 heures
 
 
12 à 16 heures
 
 
12 à 16 heures
12 à 16 heures
 
12 à 16 heures

Laboratoire HOECHST = Insuman

Laboratoire LILY = Umuline

Laboratoire NOVO NORDISK = Actrapid, Insulatard, Mixtard, Ultralente

Laboratoire ORGANON = Ordinaire, NPH, Orgasuline

  Les règles de l'insulinothérapie :

Le respect des 4 règles suivantes de l'insulinothérapie est nécessaire pour obtenir un bon équilibre glycémique :

LES QUATRE REGLES DE L'INSULINOTHERAPIE

  • régler la glycémie du réveil en évitant l'hypoglycémie nocturne
  • effectuer la triple adaptation des doses
  • garder le même territoire d'injection au même moment de la journée
  • savoir prévenir et traiter l'hypoglycémie

1 ère règle : s'assurer de l'absence d'hypoglycémies nocturnes trop fréquentes et d'hyperglycémies au réveil. L'objectif est d'obtenir au moins 5 jours sur 7 une glycémie au réveil inférieure ou égale à 1,60 g/l et une absence d'hypoglycémie nocturne au moins 6 jours sur 7.

2 ème règle : apprendre au malade la triple adaptation des doses

3 ème règle : garder le même territoire d'injection pour un moment donné de la journée

4ème règle : apprendre au malade à prévenir et à traiter l'hypoglycémie.

 Conseils aux patients diabétiques insulino-dépendants pour prévenir et traiter l'hypoglycémie : 

Pour éviter l'hypoglycémie :

  • adapter les doses d'insuline rapide, en fonction de la glycémie, de l'alimentation et de l'activité physique
  • prendre une collation au milieu de la matinée et au coucher
  • contrôler sa glycémie au bout du doigt assez souvent
  • en cas de malaise hypoglycémique, prendre immédiatement sans délai 3 morceaux de sucre ou un jus de fruit ou 3 cuillerées à café de confiture.
  • analyser après correction du malaise, les causes de l'hypoglycémie
  • avoir du Glucagon au frais.

LES EQUIVALENCES GLUCIDIQUES

50 g de pain apportent 25 à 30 g de glucides

150 g de féculents (cuits) apportent également 25 à 30 g de glucides

3 pommes de terre (de la taille d'un oeuf)

5 c. à soupe de pâtes ou de semoule (couscous et taboulé) ou de haricots secs

7 c. à soupe de riz ou de lentilles

200 g de purée (4 c. à soupe)

 
 
   
 
Copyright © 2007 Dr Dembri Khalid Tous droits réservés